DES France Nieuwsbrief Sept 2016


Nederlandse vertaling>>

La (re)naissance d’un groupe d’action DES en Belgique

17 juin 2016 : une date historique en Belgique !  Huit mois après le lancement du website “DES in Belgium”, Myriam Mestiaen et Anita Vandersmissen, “filles DES”, ont fondé officiellement l’association sans but lucratif “DES in Belgium” ou bien DIB asbl. Le but de DIB est d’informer, rassembler et soutenir tous ceux qui subissent les effets du DES. L’association DIB pourra aussi oeuvrer pour obtenir une reconnaissance et des droits auprès des autorités belges, du monde médical et pharmaceutique. 

La première tâche de DIB est retrouver les mères, filles, fils, petits-filles et petits-fils DES qui vivent en Belgique. Dans les années ’90, Anita, responsable de l'info sur le DES en Belgique, avait été en contact  avec quelques centaines. Elle s'était arrêtée en 1999, étant seule à mener ce travail : les contacts d’antan sont donc à renouveler.

En 2015, Anita et Myriam se sont rencontrées, après avoir témoigné lors d’un reportage à la télévision belge. L’engagement DES a repris : tous les dossiers qui étaient littéralement au grenier, ont été digitalisés par Myriam ; au mois d’octobre le site www.desinbelgium.be a été lancé en néerlandais, avec l’aide du DES Centrum des Pays-Bas. 

L’impulsion pour fonder une association vient d’un soutien important : celui de la sénatrice  belge Petra De Sutter, gynécologue renommée. La sénatrice a posé une question parlementaire sur DES en Belgique au ministre de la Santé. Elle souhaite suivre ce dossier afin de faire reconnaître les effets du DES en Belgique. Jusqu'à ce jour, les gouvernements successifs ont toujours nié l'utilisation du DES chez les femmes enceintes. 

DES in Belgium est ravi de pouvoir compter sur l’expertise non seulement du DES Centrum Nederland, mais aussi de Réseau D.E.S. France. L’assistante parlementaire de Petra De Sutter et la journaliste Greet Pluymers sont venues à Paris lors de la réunion du Réseau D.E.S. France au mois de janvier 2016. L’accueil chaleureux et le professionnalisme du Réseau étaient remarquables. Le fait qu’en France, même en 2016, de nouvelles études sur le DES sont initialisées et publiées, fortifie la conviction qu’un groupe d’action ne vient jamais trop tard.  Elles sont reparties avec des idées pour aider Myriam et Anita à s’organiser.  L'objectif de DES in Belgium est aussi de prouver que le DES n’est pas une histoire terminée en Belgique.

L’inspiration de Paris est grande : Myriam a participé comme première « fille DES » belge à l’étude psychologique d'Alba Moscato sur les relations mère-fille. 

Pour le moment, le website belge est encore uniquement en néerlandais, mais cela changera. DES in Belgium veut être le porte-parole de tous les Belges concernés. Les Belges parmi les membres du Réseau D.E.S. France sont prié(e)s de contacter DES in Belgium afin de se faire connaître: info@desinbelgium.be

(Greet Pluymers, le 28 mai 2016)

Nederlandse vertaling>>

Webdesign ©2018 Pièce Unique Productions